Brochet Irlande-Semaine en Irlande du 18 au 25 Septembre 2011- Castlehamilton

Castlehamilton Fishing Centre, Killeshandra, Co Cavan. Irlande

Jean Luc

Enfin ça y est, nous y sommes pour ce voyage tant attendu depuis des mois.
Je pars avec Patrick un ami, moins passionné que moi mais néanmoins très motivé.
Nous avions réservé les billets d’avion par la Lufthansa depuis mars ;
Nous voici partis ce dimanche matin direction Frankfort, voyage sans histoire, sauf qu’à l’enregistrement ils nous ont fait payer 70 € supplémentaire pour le tube de cannes en nous précisant qu’il faudrait à nouveau payer au retour. (En fait nous n’avons rien payé au retour !).
Pour la location de voiture nous sommes passés par Car del Mar  un prestataire international qui choisit l’agence la moins cher. Nous avions rendez-vous avec l’agence local Triffty, personne au guichet de l’aéroport, mais un téléphone sur le comptoir avec un numéro à appeler ! (Heureusement que Patrick parle très bien l’anglais, ce qui n’est pas mon cas, …)
Une navette nous emmène à 10 minutes de l’aéroport, Nous avions déjà payé 200 € avec l’assurance complète à Car del Mar, nous avons du re-payer 200 € pour l’assurance et le plein (j’ai jamais vu çà !), un peu l’arnaque tout de même ! Car del Mar à éviter !

Jean Luc

Nous voici partis pour 2 heures de route jusqu’à Killeshandra en plein dans le « Lakeland », avec le plaisir de la conduite à gauche en pleine nuit. J’avais emmené mon GPS, cela nous à bien aidés . Nous arrivons vers 21 h à destination, Alan et Audrey nous accueillent chaleureusement et nous montrent nos appartements. Nous sommes super bien installés dans une maison avec cuisine, salon, 3 chambres à l’étage avec salles de bain attenantes, un repas froid nous attend. (Nous avons pris la pension complète avec petit déj, panier repas et repas le soir)

Patrick

Ils nous expliquent que nous allons démarrer le lendemain avec une journée de guidage avec René Lachenmaier, un Alsacien installé en Irlande depuis plus de 25 ans.
Nous sommes pressés d’y être, la nuit est peuplée de rêves de gros brochets,…
Lundi :
Après un super petit-déj Irlandais, nous sommes prêts !
René nous explique que l’eau a monté de plus d’un mètre ces derniers temps et que la pêche risque d’être difficile ! Le temps est très maussade, fort vent + pluie intermittente, ce qui n’arrange pas les choses.
Nous mettons à l’eau  sur le lac Eonish, énorme lac avec de nombreuses ramifications et communications avec d’autres lacs.
Après 40 minutes de bateau, nous nous trouvons sur zone ! Un endroit en plein milieu du lac avec un fond de 2/3 m parsemé d’herbier. Nous pêchons des heures sans avoir la moindre touche, nous essayons tous les leurres et toutes les techniques, nous alternons les postes profonds et les hauts fonds, sans résultats, René qui pêchait aussi n’a pas plus de résultats !

Beautiful Lake

Après nous essayons la traîne, je loupe un brochet, puis en prend un autre de 50 cm, Patrick finira bredouille et René n’aura prit qu’un brochet de 45 cm,… Dure journée !
Le pire est à venir ! Vers 17 h, alors que la fatigue par rapport aux conditions exerçables est à son comble, lors d’un lancé avec un « Big Bait » je plante le leurre dans la tête de mon copain ! Pas moyen de le retirer sans lui faire mal, l’énorme ardillon est bien planté dans le cuir chevelu, nous décidons d’aller aux urgences de Cavan à 20 km. Heureusement Patrick n’avait pas mal et cela ne saignait pas du tout. Nous nous en sommes bien sortis après 2 heures aller retour nous voici de retour !
Mardi :
Ce coup-ci tout seuls, nous retournons sur le même lac avec l’intention de pêcher sur un autre secteur que nous a conseillé René, ainsi que la rivière Erne. Le temps est un peu meilleur, mais reste très perturbé. Nous remontons la rivière pour ensuite la pêcher en descendant, nous repérons de superbes postes et nous sommes super motivés. Malheureusement, les poissons eux ne l’étaient pas beaucoup, nous avons eu une courte période d’activité vers midi  où nous avons pris 4 brochets dans les 50 cm et quelques touches, puis plus rien jusqu’au soir.
Encore une dure journée !
Mercredi :
Changement de stratégie, Alan nous conseille un petit lac car les conditions sont terribles aujourd’hui : vent très fort avec pluie ! Nous voici partis sur  Carigalen, un « petit » lac moins perturbant pour trouver les poissons. Là encore nous essayons toutes les techniques, les poissons sont boudeurs, je loupe un très beau brochet de 85 cm, sur une magnifique chandelle plus une touche, Patrick prend 2 beaux de 62 et 65 cm.
Nous commençons à douter et à nous poser des questions. On se dit que si nous avions pêché aussi intensivement chez nous, nous en aurions pris autant, voir plus ! Nous n’avons vraiment pas de chance d’être tombés sur une si mauvaise semaine,….
Les autres pêcheurs français présents (2 pêcheurs) ne sont pas mieux lotis que nous.
Alan et Audrey viennent nous voir tous les soirs pour avoir nos impressions de la journée, ils sont désolés pour nous, mais ils ne sont évidemment pas responsables des conditions météo et de l’humeur des poissons.
Jeudi :

Castlehamilton Boat

Nous allons sur le lac de Garadice avec une communication sur 3 autres lacs, c’est immense, mais nous savons où aller, René nous avait indiqué les lieux à prospecter. Le temps s’améliore un peu. Nous pêchons sans avoir la moindre touche jusqu’à 17 h ! Le moral dans les chaussettes, je décide de changer de stratégie et de prendre une ou deux perches pour les utiliser comme morts (la pêche au vif est interdite). Je mets un diving chubby et toc un brocheton de 20 cm, je passe au squirrel 79  et je prends rapidement une perche aussitôt montée en mort flottant entre deux eaux. Après une demi-heure d’attente sans rien, nous décidons de traîner un peu, et boum,  grosse touche sur mon squirrel , c’est lourd et très combatif, après 5 minutes je sors un magnifique 77 cm (ce sera le plus gros de la semaine, pris sur le plus petit leurre,…) plus tard nous avons une touche sur le mort, un 65 cm.
Patrick ne prendra rien ce jour-là,… Encore une mauvaise journée, heureusement, nous passons une superbe soirée au pub avec musique Irlandaise et une très bonne ambiance.
Vendredi :
Alan nous emmène sur un tout petit lac . En le voyant, nous nous demandons comment nous allons y passer toute une journée. Nous allons vivre une véritable journée de folie sur ce lac.
Le temps est superbe, vent faible et soleil.
Dès les premiers lancés, nous enregistrons nos premières touches et cela a duré quasiment toute la journée, avec une accalmie en début d’après-midi.
Nous allons prendre 20 brochets de 45 à 68 cm, plus autant de décrochés et autant de touches, soit en tout 57 contacts avec un poisson ! Il y a une densité énorme de poisson et quand ça tape c’est de la folie.
Nous en avons pris quelques-uns à la traîne et le leurre qui a cartonné avec cette technique c’est le Real swim california, gros succès du Salmo slider en prospection et assez peu de touches sur les leurres souples. Nous avons également mis une canne au mort entre deux eaux avec une belle perche de 25 cm, nous espérions prendre le big fish de la semaine avec cette technique. Bizarrement, nous n’avons eu que 2 touches sur ce montage alors que nous avions plein de touches aux leurres. Comme quoi, les appâts naturels ne sont pas toujours supérieurs, surtout quand les poissons sont actifs.
Nous avons enfin eu notre journée !
Samedi :
Motivés à bloc, nous retournons sur un petit lac (Ardra) où les autres pêcheurs avaient eu de bons résultats 2 jours avant.
Le temps est sympa, il fait presque beau.
Le lac s’avère très technique, peu profond et des herbiers partout, donc uniquement pêchable aux leurres de surface ou évoluant entre la surface et 50 cm.
Nous prendrons 10 brochets de 40 à 70 cm et autant de loupés. Soit une vingtaine de touches.
Le leurre du jour c’est le Salmo slider flottant, il a rapporté  90 % des poissons, mais malheureusement nous n’en avions qu’un ! Je pense que nous aurions pu en faire plus ce jour là. Une belle journée quand même.
Dimanche :
Nous devons repartir en fin de matinée pour arriver sans stress à Dublin pour notre avion.
Nous décidons de ne pas prendre de bateau pour gagner du temps. Ce fut une erreur !
Nous nous levons plus tôt faisons notre petit-déjeuner tout seul et partons sur une rivière à 30 minutes de voiture. Les accès de cette rivière étaient vraiment hyper difficiles, nous avons passé plus de temps à chercher à accéder que de pêcher,… Nous n’avons plus rien pris ce jour

Bilan et conclusion :
Environ 85 touches sur la semaine, 30 prises, 4 poissons de plus de 70 cm.
Pour notre part nous avons eu plus de résultats aux leurres durs que les souples.
Castlehamilton est une super destination à recommander sans modération !
L’hébergement est de grande qualité. Il est possible de se faire à manger dans de très bonnes conditions, mais pour notre part nous avons choisi la pension complète pour avoir plus de temps de pêche.
Attention à bien s’habiller, on peux très vite avoir froid ; J’avais acheté une salopette de pêche Décathlon chaude et imperméable, ça été parfait, je n’ai pas eu froid de la semaine.
Alan et Audrey sont d’une gentillesse rare et se mettent en quatre pour la satisfaction de leurs hôtes. Je tiens à les remercier chaleureusement.
René est également très sympathique, il connaît tous les lacs comme sa poche et il n’est pas avare de conseils. Le fait qu’il parle français est un vrai plus.
Il faudra évidemment revenir, le plus vite possible !

Regrets :
Plus de poissons en début de semaine aurait été bien,…
Nous aurions du privilégier les petits lacs toute la semaine et pêcher d’avantage à la traîne les jours difficiles.
Il manque évidement le gros poisson de la semaine.

Jean Luc

This entry was posted in Général and tagged , , . Bookmark the permalink. Post a comment or leave a trackback: Trackback URL.

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*
*